Revue numéro sept

Au menu de la sept :

Du squat, des violences et de la justice…

Au Canada, des toilettes et douches de centres opérationnels d’Urgences-santé ont été bloquées par la direction dans le cadre de la grève des salariés. Un “coup bas”, justifié par le peu de cadres non-grévistes pouvant s’assurer du bon nettoyage des toilettes.

Donc par exemple à Tournai, dans ces cas-là, on ferme aussi. Les toilettes de la gare sont condamnées depuis 1 an et demi pour cause de dégradations répétées. On cherche des solutions…

Comme par exemple aller squatter chez les autres. L’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles rénove ses toilettes ; jusque là, pas de problème : des cabines ont été placées dans la cour… Mais les élèves préfèrent visiter les toilettes de l’hôtel d’à côté (tu m’étonnes) qui ne voit pas ce déferlement d’un très bon œil.

Par ailleurs, le site d’information suisse Gruyère (véridique) nous informe que le marché des cabines de toilettes se porte bien. Heureusement pour nos amis travailleurs sur les chantiers qui devaient apparemment se contenter avant de cabanes en tôle au-dessus d’un trou.

Allons allons…

Dans la revue numéro sept, un peu de fantaisie pour nos pipis! A Paris, on se soulage dans la rue. La SNCF a installé à côté de la gare de Lyon 2 “uritrottoirs”, des pissotières qui font pousser des fleurs. Magique !

On est soulagé d’apprendre que « la plomberie de Poudlard s’est améliorée au XVIIIème siècle ». Ah bon? Eh oui, figurez-vous que “jusque-là, ils se soulageaient où bon leur semblait puis faisaient disparaître les preuves. »

Moi aussi parfois j’aimerais donner un coup de baguette magique, ou plutôt un bon coup de batte. Un homme de 57 ans accusé de violences conjugales maintient sa version devant les policiers du commissariat d’Avignon. Il n’a jamais touché sa femme parce que la lunette des toilettes était sale. Son épouse s’est jetée toute seule contre un mur, c’est ce qui explique les blessures.

On conseillera à ce monsieur de lire cet article : en fait il faut faire pipi dans la douche! On économise l’eau de la chasse, le PQ et en plus on se lave après.

Un sujet qui manifestement n’intéresse pas trop le président de la commission européenne Jean-Claude Junker qui a déclaré ne pas souhaiter réglementer les chasses d’eau. Pour rappel, l’exécutif européen s’était penché en 2013 sur la création d’un label écologique (le point bientôt).

A propos de chasse d’eau…

Vous vous rappelez cet article sur les toilettes dans un bateau? Eh oui, en mer tout est plus galère. C’est pourquoi cette société a imaginé une chasse d’eau fonctionnant sans pompe, grâce à un simple bouton. Plus pratique… mais trop facile n’est-ce pas amis marins?

Mais parlons-en, de la facilité pour aller aux toilettes. Jérôme Jankowiak, lourdement handicapé, a créé un prototype de toilettes japonaises nomades. La Fondation Crédit Mutuel Nord Europe lui a accordé un prix de 30 000 € pour développer son projet.

C’est à dire que quand on est en fauteuil, aller aux toilettes c’est pas la même. M. Lacheb en a fait les frais puisqu’il a dû monter tous les étages de l’université de Montréal (UdeM) jusqu’au 6eme pour trouver des toilettes adaptées. Sans succès dans sa recherche on comprendra qu’il attaque l’université en justice.

Vous parlerai-je également de la situation de cette jeune femme en fauteuil, qui doit demander trois jours à l’avance pour se rendre aux toilettes sur son lieu de travail. Ses soins sont réglés, monitorés, devisés, de sorte qu’elle ne dispose que de quelques minutes aux toilettes, et que chaque passage lui coûte cinq euros.

A chacun sa galère : les cosmonautes, c’est trop la classe, sauf quand ils doivent aller aux toilettes… puisqu’ils portent des couches. Pour y remédier, la Nasa a organisé le Space Poop Challenge : un concours visant à trouver une solution pour que les excréments de nos héros évitent le contact direct avec la peau. Le gagnant, un ancien officier médical de l’armée de l’air américaine, a sobrement déclaré : “on devrait savoir gérer un peu de caca ».

Voilà pour la revue de presse numéro sept.

sept

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.