Revue numéro un

Bienvenue dans la revue de presse numéro un !

Réfugiés, stars, voyeurs, animaux : tout le monde va aux toilettes, mais apparemment pas toujours pour les mêmes raisons. C’est fou comme il s’y passe tout un tas de trucs ! Voici la revue de presse des toilettes numéro un.

Amnésique à ce point-là ?

Votre chat ou votre chien boit dans vos toilettes ? (Non, Louanne, ils ne s’y cachent pas pour picoler, ils boivent l’eau de la cuvette.) Je vous dirais bien que ça vous apprendra à ne pas rabaisser la lunette. Mais comme ce n’est pas très constructif, je vous répondrais plutôt que dorénavant vos chers petits animaux gnin gnin gnin sont en sécurité, grâce à un super spray répulsif et non-toxique !

Bathroom etiquette

Blague à part, baisser ou ne pas baisser la lunette, telle est la cause de nombreuses violences domestiques. De plus en plus de petits malins clament l’égalité des sexes jusqu’aux toilettes : c’est vrai, pourquoi devraient-il baisser la lunette, et pas vous la lever ? Eh bien parce que c’est plus hygiénique. Qu’ils ne se plaignent pas : les vrais gentlemen, eux, font pipi assis.

Home sweet home

Mais parlons vraiment de violences domestiques. Aux Etats-Unis, doux pays des fusillades, une mère a battu son enfant. Mais elle avait une bonne raison : il venait de jeter les 750$ du loyer aux toilettes. Ceci dit, lui aussi avait une bonne raison : sa mère ne voulait pas regarder de film avec lui. Ahhh the good old american dream…

Willkommen !

En Allemagne, la responsable et non-moins sympathique ville d’Hardheim a publié un guide d’assistance et de recommandations pour les réfugiés. On y apprend notamment à quitter de vilaines habitudes – niveau 1 : « Nous faisons nos besoins exclusivement dans les toilettes, pas dans les jardins et les parcs, pas même derrière les arbres et les buissons […] Si vous utilisez ces toilettes, il est de coutume, dans notre pays, de les laisser propres ». Niveau 2, plus difficile : il ne faut pas boire l’eau des toilettes, « Ici, on utilise l’eau des toilettes pour chasser les excréments ». Le maire d’Hardheim n’a manifestement pas encore entendu parler du spray répulsif.

Collectivités

Tandis que les toilettes de la gare de Saint-Pierre des Corps sont fermées jusqu’à fin novembre pour un « relooking extrême », celles de la bibliothèque municipale de Brion vont tout bonnement être fermées puis démolies. Pourquoi ? Parce que rendre ces toilettes accessibles à tous coûterait trop cher. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le conseil municipal.

S’envoyer en l’air

On le voit en ce moment, les conditions de travail du personnel des compagnies aériennes sont au cœur des débats. On gagne si peu et on ne peut même plus se prostituer tranquillement ? Une hôtesse de l’air a été licenciée pour cette activité secondaire plutôt lucrative : 2000€ la « prestation ». On en parle à Air France ?

Le saviez-vous ?

Au Japon, les ventes de papier toilettes ont augmenté de 500 millions de rouleaux depuis 2008, bien que son nombre d’habitants soit décroissant sur cette même période. (Non, Louane, ce n’est pas parce que l’on vit plus vieux et que l’on fait de plus grosses crottes.) C’est parce que les japonais flippent des tremblements de terre et font des réserves !

Idée reçue mon c*l

Levez la main celles qui s’assoient directement sur la cuvette des toilettes publiques. Personne ? Bizarre. Pourtant, plus besoin de squatter la cuvette ou de la tapisser de PQ, attraper des maladies dans les toilettes est une idée reçue ! Eh oui, les toilettes publiques sont « souvent grandes, bien ventilées, nettoyées régulièrement » et en repartir avec une bactérie est « peu probable ». Remerciant Top Santé pour cette info, je me demande dans quelle ville ses rédacteurs vivent, et j’ajoute que si vous sautez de la fenêtre du premier étage, il est « peu probable » que vous vous fassiez vraiment mal.

Les stars aux toilettes

Bon, c’est sûr que les témoignages de Jennifer Lawrence qui aime faire pipi dans les lavabos et ne se lave pas les mains après, ça n’aide pas à la bonne réputation des toilettes. En même temps elle créée plus de buzz que Kate Winslet qui avoue conserver son oscar aux toilettes, trop trash Kate.

En parlant de scandale

Figurez-vous qu’il y a eu du rififi récemment aux toilettes du Burger King de Saint-Jean-Chrysostome. Un type qui y avait installé une caméra s’est trahi après avoir attiré l’attention d’une de ses collègues sur les trous de la salle de bains. Mais, ouf ! Après avoir plaidé coupable, il s’est engagé à suivre toute thérapie qui « pourrait » l’aider.

Voilà, c’était la revue de presse numéro un.

un

 

2 thoughts on “Revue numéro un”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.